Micro-Rain-Radar à 24 GHz

Profileur MRR-PRO à 24 GHz

Le MRR2 Micro-Rain-Radar à 24 GHz est un radar météorologique Metek unique pour la mesure par spectres Doppler de présence d’hydrométéores sur une colonne verticale de 15 m à 6000 m.

La haute résolution en temps et en hauteur permet au MRR de surveiller la genèse des hydrométéores congelés, la zone de fusion (bande lumineuse) et la formation de gouttes de pluie. Le MRR a été également été adapté pour le suivi des avalanches et des volcans.

Le hardware développé sur le MRR-PRO combine la technique unique Micro Rain Radar du MRR-2 et une unité de traitement haute performance qui améliore de manière significative tous les paramètres de fonctionnement. Le système permet des mesures précises des spectres Doppler causés par les hydrométéores et donne le taux de pluie, la teneur en eau liquide et la distribution de la taille des gouttes en phase liquide.

Tous les calculs incluant la détection automatique de la zone de fusion sont intégrés dans l’électronique extérieure. Le système a été développé pour être un profileur puissant pour les recherches sur les précipitations et la dynamique des nuages ​​avec une grande facilité d’installation et de mise en œuvre.

Documentation et formules théoriques et références multi domaines (Examples de monitoring de Volcans, Météo Offshore, Calibration radar…)

Le logiciel du MRR-PRO offre une interface Web pratique pour la surveillance du système, la récupération des données et la gestion des fichiers. Pour l’intégration à de larges réseaux de surveillance, divers protocoles de données, par ex. NETCDF sont mis en œuvre.

Le MRR PRO apporte de nombreuses optimisations et évolutions au MRR-2 :

  • Evolutions hardware de la technique Micro Rain Radar
  • Profilage vertical de la distribution de la taille des gouttes, du taux de pluie et de la teneur en eau liquide
  • Système autonome avec évaluation des données intégré
  • Jusqu’à 254 plages de hauteur
  • Résolution de hauteur minimale 10 m
  • Intervalles de moyenne minimum 1 s
  • Détection automatique de la couche de fusion
  • Correction d’atténuation améliorée
  • Interface utilisateur pratique
  • Les protocoles de données incluent NetCDF
  • Interface Web
sem, luctus elit. elit. Donec libero. quis, Praesent dolor in