Radar bande X GAMIC au LACy

 

Le LACy (Laboratoire de l’Atmosphère et des Cyclones – Université de La Réunion) a implanté récemment un radar météorologique de recherche bande X GAMIC, polarisé et mobile au sud de l’île de La Reunion à quelques mètres des falaises de l’Océan Indien sur la toiture d’un bâtiment du Lycée Agricole de Saint Joseph est l’établissement de formation européen le plus au Sud de la planète. Avec uen vue dégagée sur l’océan Indien, c’est un site privilégié en matière de recueil de données météorologiques.

Le container support d’implantation du radar en assure aussi la fonction de transport. Ainsi ce système pourra à l’avenir être déplacé sur d’autres site d’intéret pour élargir les possibilités de recherche du LACy dans la caractérisation des phénomènes météorologiques intenses de l’océan Indien.

Le GMWR-25-DP est le seul petit radar météorologique transportable sur le marché qui fournit la fonction de mesure de la vitesse du vent DOPPLER et une classification fiable des hydrométéores. Le GMWR-25-DP permet une classification des précipitations. Les moments de double polarisation améliorent les données météo par la détection de glace, neige, grêle ou pluie liquide.

Le GMWR-25-DP utilise la technologie DOPPLER la plus récente pour les systèmes radar à magnétron. Il comprend le récepteur numérique et processeur de signaux Enigma IV qui fournit des produits d’analyse des scans rapides de type PPI de qualité et de précision scientifiques.

FROG-MURAN est la suite logicielle de traitement de données complète développée par GAMIC pour les radars météorologiques Doppler  disposant de tous types de produits météorologiques complexes d’analyse et de visualisation des données.

L’objectif du LACy est d’acquérir une meilleure connaissance des mécanismes de formation des précipitations tropicales. Le radar est installé pendant 1 an sur le toit du CFPPA en préfiguration d’une déploiement aux Seychelles et à Madagascar.

Ce radar bande X est capable de détecter et d’analyser en continu les précipitations dans un rayon de 50 km et au delà. Les résultats seront exploités dans le cadre du projet INTERREG V ESPOIRS. L’installation constitue aussi un support pédagogique de pointe pour l’établissement.

Phasellus eget amet, Praesent ut sit dapibus facilisis Aliquam